mercredi 2 août 2017

Vite fait, bien fait. Un accouchement presque parfait ♥


Hello les mamans,
Si vous aussi, vous pensez revivre les mêmes moments qu'au premier accouchement...
vous vous mettez le doigt dans l'œil haha...

Loin de là l'idée de vous faire paniquer,
mais sachez que chacun de vos enfants vous fera la surprise du jour.

Pour Corentin
Bébé provoqué,
péridurale,
je suis restée très passive je trouve...
Long 5h30-15h30 mais aucune douleur

Pour Liza
Pensant revivre identiquement la chose... (à relire ici)
Pas de prépa,
bébé provoqué; aussi,
péridurale (qui ne fonctionne pas),
donc très active!
Mi-long 7h30-13h22 douleurs, (pleurs & hurlements, je vous en passe)!

Pour Julia
Pour ne pas revivre la chose!!
Prépa, BIG PREPA!!! à relire aussi, hahaha
Refus de la péridurale
Projet de naissance...
Il n'y a plus qu'à!!

Allez, je vous explique...

La veille, une chaleur invivable!!
Je suis enfermée chez moi, vitres & tentures fermées,
fauteuil, télé, Facebook, glace...


Je suis pas du tout en forme... Sueur intense, fatigue, lourdeurs, gonflements,
Pipi... et bouchon muqueux (imposant, c'est ça, y a pas de doute)
Je vais tout de même chez mes beaux-parents manger quelques frites...
Belle-maman me trouve changée, moi pas trop...
Je suis toujours cette boulette sur pattes à la démarche de canard unijambiste...
Les nuits sont longues chez moi... très longues...

Je me balade souvent, avec des allers et venues aux toilettes...
et ce jour-là vers 6h!
Je râle!!
J'y suis arrivée quelques secondes trop tard!
La vessie m'a joué un tour...
je suis bonne à aller me changer!
6h20, re pipi!!!
et toujours cette sensation d'arriver trop tard!
MINCE!!!!!
si ce n'est qu'en me redressant, du liquide continuait à couler!!!!
YEAHHHHHHH, danse de la joie!
Je perds les eaux pour la première fois de ma vie!!
Ce rêve, (oui je sais, on va me prendre pour une dingue)
Je répète donc, ce rêve de perdre les eaux chez moi,
de réveiller papa, de le découvrir paniqué & pressé et de partir à l'aventure une dernière fois en amoureux !

C'est à peu prêt comme cela que les choses se sont déroulées!!

On démarre vers 7h (après notre douche)
Quelques contractions qui mouilleront totalement le siège de la voiture!
(Bizarrement, ici, l'homme ne dit absolument rien... ça coule, ça coule...)

On arrive à l'hôpital vers 7h30 par les urgences...
L'homme veut absolument me conduire en chaise roulante!!
Qu'est-ce qu'on s'est marré!! Selfie d'enfants et vidéo haha
On est vite accueilli en salle d'accouchement!
Si les contractions restent pareilles, je veux bien recommencer juste pour le fun (je déconne)

Refus de la perfusion pour ne pas accélérer le processus...
(je prône étonnement mère nature sur ce coup là!)
Je dois tout de même poser le cathéter pour recevoir des antibiotiques
car mes résultats sanguins du streptocoque ne sont toujours pas arrivés de ma dernière consultation...
Mince alors!!
Une 2ème dose est prévue dans 4h (reste à voir...)

Un peu plus de 8h, le monito est parfait, ouverture à 3cm, ça avance.


On est bien!!!
La précipitation du matin a fait place à une totale sérénité...
Ce dimanche 28/05/2017, nous serons parents.

Pour la suite, je suis un peu confuse dans le temps..
Tout passe si vite mais tout me semble interminable pendant ces spasmes corporels...

Je me rappelle que les contractions se sont accentuées...
Pendant que le bain de dilatation coulait, l'homme me massait le bas du dos,
mes fesses posées sur le ballon afin de calmer cette douleur qui arrivait mais qui repartait...

ces espaces assez longs pour reprendre confiance en moi...
Le bain de dilatation est magique!
Il soulage mais il accélère considérablement l'affaire!!

Je commence à perdre pied... les douleurs s'accentuent dans le bas de mon dos...
je commence à râler assez fort...
Tout cela avance (Et bien trop vite)
La sage femme m'annonce que nous sommes à 6cm vers 10h00 (10h15 peut-être)
Je crie
Je la rappelle pour lui demander l'anesthésiste!!
Cela devient beaucoup trop dur...
Les contractions sont trop proches et trop intenses...
Je VEUX la péridurale...

Elle m'annonce qu'il leur manque un résultat sanguin pour me l'accorder...
c'est une question de minutes pour la valider...
elle me conseille et me demande de réfléchir...
"Vous ne la vouliez pas, vous êtes si prêt du but..."

Je hoche la tête pour lui montrer qu'elle a raison!
Je refuse donc... (pendant 5minutes hahahah)

C'est encore plus douloureux, je n'en peux plus!
Je la rappelle!
Elle se change, prépare la table d'anesthésie...
pendant que je retourne au bain...
Je m'allonge pour prendre une place plus confortable...

Hurlement, cette contraction n'est pas pareille...
Ca pousse terriblement...
Je sens que bébé arrive...

L'infirmière un peu sceptique que cela soit bébé, si vite...
me sors de l'eau avec l'aide de mon chéri...
Je hurle, je pousse... (même si on me dit d'arrêter...)

Effectivement, je suis en dilatation complète...
Elle a juste le temps, de lancer son téléphone pour mettre ses gants et d'appeler du renfort...
Tout cela en l'espace d'une demi-heure environ...
Un travail ultra rapide...

Moi je pousse, ne pensant qu'à une chose... que bébé sorte et me délivre de cette douleur...

Sincèrement, je morfle...
Je suis coupée du monde, je ne pense qu'à moi à cet instant...
Ni mon bébé, ni mon chéri, ni les infirmières ne font partie de ce que je suis en train de vivre.
Je sais malgré tout que mon chéri est à mes côtés & tente le meilleur pour moi,
mais c'est incontrôlable...
Je pousse, 1x, 2x, 3x
Une fois la tête passée, je reprends mon esprit...
J'écoute,
il ne me reste qu'une fois à pousser et Julia sera dans mes bras...

A l'instant où l'infirmière me la pose sur la poitrine,
tout s'efface,
d'un seul coup,
je n'ai absolument plus mal.

J'ai donc accouché sans péri à 11h11

Je me sens hyper fière d'être arrivée à suivre mon projet naissance à la lettre.


Je me sens si fière du petit bout qui me regarde tout blotti contre moi.
Je me sens fière d'offrir à l'homme que j'aime, cette petite fille qui fera de lui le plus merveilleux des papas.
Je me sens fière et soulagée d'y être enfin arrivée.
Après plus de 5 années de galère, notre petit miracle; notre petite victoire;
nous fait oublié instantanément ce parcours du combattant.

Et finalement, rien qu'en la regardant, ne rien regretter...
Car cela valait vraiment la peine d'attendre.



Merci la vie