mardi 10 mai 2016

Lettre à mon fils...



Mon coeur d'amour,

Il n'y a pas si longtemps, je mettais au monde le premier homme de toute ma vie!

Un petit mec d'une sagesse inégalée...
Un enfant tellement facile
 
Les années défilent et ne peuvent être rattrapées.
Mais je me rappelle de tout...
Comme un enregistreur, qui me permet de repasser chaque image immortalisée et stockée à jamais dans cette mémoire infaillible.
Un accouchement de rêve au lendemain de la fête des mères,
Ta première poussée de fièvre (pour ta première dent-avec tes grosses joues toutes roses),
Le jour où tu as prononcé MAMAN,
L'instant où tu as mis un pied devant l'autre,
Ta rentrée scolaire,
La souffrance d'un accident qui aurait pu être évité,
Tes premières amourettes,
Ta première sortie alcoolisée (!)
et maintenant la Majorité...

L'impression d'avoir loupé certains passages, de ne pas avoir assez profité de toi!

On me dit souvent que je parais jeune pour être ta maman et pourtant!
Je pourrais être aussi,
Ta grande soeur pour les petits accros de temps à autre,
Ton amie, pour garder tes confidences,
Agent de police avec mes 1001 questions journalières,
Enquêteur pour mes recherches les plus élaborées,
La méchante belle-mère pour celle qui osera s'aventurer, (hahahaha)
Mais maman est vraiment le plus beau statut & celui que je préfère!

Je me rends bien compte que je suis lourde avec toi...
Mais saches que mon esprit n'est jamais tranquille!
Il m'arrive de me lever en pleine nuit et de venir voir si vous dormez bien (toi et ta petite soeur)
Un soulagement de te savoir toujours près de moi! En sécurité!

Certains rigolent! Je m'en fous royalement!
Rare que tu prennes le bus car j'ai peur des accidents ou des agressions.
Laxiste, peur qu'il y ait une incompréhension et que tu m'en veuilles...
Mes appels intempestifs lorsque tu es chez un copain pour être bien sûre que tu y sois...

Je le fais pour toi (mais pour moi aussi!)
Je ne veux que le meilleur pour toi!
La vie est tellement difficile et dangereuse qu'il m'arrive de me qualifier d'égoïste...
Mais comme tu ressembles Maman, je sais que tu trouveras le courage et le bonheur pour te construire une heureuse vie.

J'espère donc sur ses dernières lignes, que tu verras ce message et
que tu garderas toujours cette sagesse pour que je puisses continuer mes nuits!

Et même si aujourd'hui, tu fêtes tes 18 années,
tu resteras toujours mon petit BEBE!
Je t'aime d'un amour surdimensionné, d'une force inexplicable et bien+ que ma propre vie!

Maman,