jeudi 14 janvier 2016

Programmation d'un ventre vide


Pour une femme, le rôle de maman commence à la conception...
Je ne comparerai en aucun cas les situations plus graves vécues par d'autres mamans, 
certes, plus courageuses...

L'annonce de cette nouvelle grossesse était plutôt inattendue...
Enfin, non, bien que nous essayons sans relâche, nous ne pensions pas à ce nouveau positif,
pas juste après cette 2ème fausse couche "biochimique"

Les semaines passent, le taux HCG pour cette fois grimpe,
 nous y croyons enfin sans pour autant en parler à qui que ce soit!
Nous l'annoncerons à 12 semaines! Pourquoi se presser...

Les fêtes se passent à merveille, personne ne se doute 
et la phrase qui revient souvent car je suis frileuse
"Toi, tu couves quelque chose!" 
Cela m'a fait bien rire!


Une première écho le 28/12, où l'on aperçoit 2 sacs!
Je les vois direct! Le docteur me confirme!
L'inconvénient de comprendre les échographies 
c'est aussi le risque de s'apercevoir de la situation avant le docteur...
Ce petit décollement placentaire est important mais avec du repos sérieux,
 les choses pourraient s'améliorer.


05/01, on se lève totalement stressés
Quelle nuit de merde je viens de passer...
Je m'installe à l'écho hésitante avec ce présentiment; la peur au ventre!
En même temps que le docteur, je découvre donc, un seul sac et ne voit aucun petit coeur battre...
Sur le coup, j'encaisse!
Dans la salle de rhabillage, je pleure...


12/01 On recontrôle, l'infirmière m'informe que la semaine dernière le docteur n'a "pas bien vu"
Quelle façon de bien tourner cette phrase!!
 Je lui indique "NON, il n'a rien vu c'est différent!"
J'avoue être sèche, de temps à autre directe mais faut pas me la faire à moi!
Surtout pas ici, maintenant!
Confirmation de l'arrêt de grossesse à 7 semaines!
Je fais la grande! Avec cette fatalité installée!
Pas une larme, qui est cette fille sans coeur?? Je ne me reconnais pas!
Je file au boulot pour le reste de la journée!


On me parle médicaments, curetage... 
Que choisir? On a même le choix!
Avec et sans les avantages...
(Au fait, je m'en fou! Je choisis pas mon lieu de vacances, là)


L'infirmière m'indique que prendre le médicament provoque un décollement placentaire et stoppe le processus de grossesse avec l'arrêt de production de progestérone. ..
 Selon elle, la méthode serait plus douce côté physiologique mais douloureux physiquement...
Le curetage lui, est ce fameux système d'aspiration, radical mais pouvant provoquer des petites lésions qui peuvent retarder une future grossesse...

Elle me choisit donc la méthode "douce" 
et avertit l'hôpital proche de chez moi où mes contrôles sont effectués
Mauvaise nouvelle! Ils ne veulent pas de moi...
Une écho avec un décollement placentaire important, des saignements internes, 
la gyné du contrôle veut que je sois hospitalisée où je suis initialement suivie. ..
ERASME à Bruxelles

L'homme qui travaille, les monstres qui sont à l'école. ..
Aller si loin n'était pas prévu. ..


Le processus est en marche...
Je me suis rendue ce 13/01 pour prendre ce cachet utilisé lors des interruptions volontaires de grossesse,
 sauf qu'ici c'est INVOLONTAIRE ! 
Je jure être partie ce matin avec l'esprit serein.
Parking,  2ème étage,  je me présente au guichet, salle d'attente...
Et là, sans même savoir pourquoi... une boule dans la gorge... 
Mes petits souvenirs tests, échos, mes moments de complicité avec chéri d'amour resurgissent..
 Mes yeux brillent...
Je suis seule dans cette salle et je fonds en larmes...
 Impossible de contrôler cette tristesse enfuie!
Cette fille dure sans coeur n'est autre qu'une fille normale alors?

J'entends mon nom, je n'y vais pas...
Je suis figée!
 Il y a des gens là dans le couloir, pas envie que l'on s'apitoie sur mon sort!
Je me dirige dans une salle de consultations. ..
2 infirmières assises, le regard "désolé" me disent que ça va aller...
Cette sensation de ne plus pouvoir décider du sort de mon ventre encore rempli...
Je dois présenter ma carte d'identité, et dois ingurgiter le Mifégyne en leur présence.
Les seules témoins de cette fin programmée. .. telle une euthanasie. .. 
(OUII  j'exagère sûrement. ..)

J'attends donc les effets comme un zombie... 
Dans 48h je serai la journée complète dans un service gynécologie 
et en ressortirai vide de mes projets, vide d'une partie de mon amour...

Le Cytotec me sera administré pour provoquer les contractions pour expulser ce semblant de chose que j'appelais bonheur!
Je m'en remettrai!
Je sais!
 Sur mes années d'existences, je cumule ces échecs, 5 au total...
Y a donc une habitude, un déjà vu.

Mais je sais que malgré tout ça, le seul bonheur existant à ce jour sont mes 2 enfants et l'homme de ma vie.
Merci à ceux qui m'entourent 
& désolée de vous laisser dans l'ignorance de mes statuts insignifiants...
Tout ce que je voulais, être seule, un moment, face à moi-même.

Conclusion: Je suis heureuse tout de même :-)
La vie vous réserve , de temps en temps, une épreuve plus dure que d'autres!

L'IMPORTANT N'EST PAS LA CHUTE, MAIS L'ATTERRISSAGE!!